Asmodiens - Chapitre 5 : Le Grand Cataclysme (Final)

Aller en bas

Asmodiens - Chapitre 5 : Le Grand Cataclysme (Final)

Message par Deimos le Lun 29 Déc - 15:37

Ainsi, après quelques jours, une futile conférence de paix eut lieu. En signe de respect envers les cinq Seigneurs Dragons, le champ éthéré qui protégeait la Tour fut abaissé, et ils furent invités à l’intérieur de la structure colossale pour y mener les négociations. Ces quelques minutes durèrent une éternité. Je regardai mes légionnaires dans les yeux et je pouvais y lire la défiance et la colère. Eux aussi se demandaient comment nous avions pu être assez faibles pour essayer de traiter avec ces monstres qui ne cherchaient qu’à nous subjuguer. Je me tournai vers le centurion en qui j’avais le plus confiance, mais alors que j’allais m’adresser à lui, tout chavira en un clin d’oeil. Des cris, de la confusion, une débâcle générale. L’un des Balaurs était tombé et le Seigneur Asphel se tenait devant lui, le regard enflammé, prêt à se battre.

Les Balaurs se lancèrent à l’attaque. Des voix se levèrent pour implorer Siel et Israphel de rétablir le champ éthéré mais, pour la seconde fois, ils nous firent défaut. Perdus dans le tumulte, ils étaient incapables d’agir de concert pour défendre la tour. Sous les coups de griffes des Balaurs, la Tour commença à se fissurer.

Je me souviens du visage d’Israphel, tourmenté par son sentiment de culpabilité, alors qu’il envoyait Asphel et ses légions de Daevas au nord, pendant que Siel dirigeait Ariel et les siens vers le sud. C’était notre dernier espoir. Séparés en deux groupes, chacun à une extrémité de la Tour, les Seigneurs Empyréens feraient tout en leur pouvoir pour empêcher son effondrement.

Nous tînmes bon. Mais le groupe du sud échoua, nous le savons désormais.

En un instant, notre monde fut plongé dans les ténèbres, lorsque la lumière de la Tour s’éteignit. Les gens se dispersèrent et se mirent à courir dans toutes les directions en hurlant de terreur.

Je me souviens de cet instant comme si c’était hier. Je levai les yeux et je vis des fragments de la Tour se détacher et chuter, illuminés par la lumière vacillante de l’imposante structure. Je restai figé alors qu’un énorme fragment dégringolait vers moi. Je m’en souviens clairement, car c’est le jour où j’ai découvert le don suprême des Daevas : l’immortalité.

A mon réveil, Atréia était scindée en deux moitiés. La partie inférieure baignait dans une lumière radieuse et éclatante, alors que la nôtre était engloutie par des ténèbres glaciales et inhospitalières.

Ainsi avait pris fin la conférence de paix.

Source : Aion site Officiel.

_________________

avatar
Deimos
Admin/Leader
Admin/Leader

Masculin
Nombre de messages : 123
Age : 27
Localisation : Yvelines (78)
Humeur : Calme
Date d'inscription : 30/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://guildesansnom.forums-actifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum